Pourquoi et comment manager avec une posture de coach ?

March 4, 2015

 

 

Nous évoluons dans un environnement de plus en plus concurrentiel dans lequel la quête de la rentabilité ne peut plus s’affranchir de valeurs et de sens.  Capitaliser sur la diversité culturelle et générationnelle d’un groupe tout en maintenant une cohésion forte, innover sans cesse, développer les individus pour renforcer la puissance du collectif, tels sont les challenges ambitieux du manager version 2015.

 

Le management à la française,  hiérarchique, paternaliste à la française est de moins en moins compris en dehors de nos frontières. (pour lire l'article de l'Express à ce sujet, cliquer ici)

 

Aussi, il paraît de plus en plus difficile d’appliquer telles quelles des solutions toutes faites, tant les situations sont variées uniques et complexes. C’est dans ce cadre que la posture du coach est particulièrement intéressante.

 

Lorsque l’on reprend les compétences du coach, décrites par ICF (International Coach Federation), on comprend que la posture de coach d’un manager, dans de nombreuses situations, peut venir à bout de situations complexes.

 

Qu’est-ce manager avec une posture de coach ?

Coacher, pour un manager, revient à accompagner son équipe vers l’atteinte de son objectif et la réalisation de son potentiel. Alors que le manager marche en tête pour guider ses troupes, le manager-coach marche à côté d’eux. L’équipe trouve elle-même les solutions adaptées à sa problématique. Le manager-coach écoute, questionne, recadre en fonction du contexte, reformule pour clarifier un point ou faire rebondir son interlocuteur, communique des feedbacks…

 

Quel est l’intérêt d’adopter une posture de coach ?

En renonçant à une approche directive, le service gagne en efficacité et en efficience :

  • Les membres de l’équipe se sentent valorisés et ceci a une implication directe sur leur performance et leur motivation.

  • Ils gagnent en compétence et en autonomie (et donc le manageur en disponibilité)

  • Les valeurs reprennent la place qu’elles méritent dans les processus. Les tâches deviennent des objectifs ayant du sens et  l'engagement général en est fortement amélioré.

 

Sans abandonner les impératifs du court terme, le manager-coach sert le développement durable de l’entreprise et la stratégie moyen-long terme reprend du galon.

 

Comment passer de manager à manager-coach ?

Une chose est certaine : c’est plus facile à dire qu’à faire… La démarche doit tout d’abord être expliquée et sponsorisée par le top management. Ensuite, l’idéal est que le manager puisse bénéficier d'un coaching professionnel afin qu’il prenne conscience de son type de management et repère les opportunités d’un changement managérial. En parallèle, il devra apprendre les bases de la posture de coach et notamment comment mettre en place un accord de coaching. Identifier les situations dans lesquelles la posture de coach peut être bénéfique et inversement, les cas dans lesquels elle n’est pas adaptée…

 

Enfin, dépasser ses freins personnels. Ceux-ci ne doivent pas être occultés ou sous-estimés : Confiance en soi, confiance en son équipe, délégation, rapport au contrôle, gestion des émotions, assertivité... Travailler sur sa posture de coach est une réelle opportunité pour un manager de mieux se connaître et prendre de la hauteur… Grandir en même temps que son équipe. Et in fine, accroître le capital immatériel de l’entreprise.

 

 

Stéphanie MILCENT

Coach Professionnel

 

 

Please reload

Featured Posts

Etre une femme et retrouver un emploi après un congé parental, en 3 étapes

October 13, 2014

1/2
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square