Comment sortir du lot pour décrocher votre premier emploi ou votre stage

December 4, 2014

 

Sur le marché du travail, la concurrence est rude et on a souvent l’impression que cela se joue à pas grand chose, notamment dans le cadre d’une première expérience professionnelle…  Et pourtant, en tant que coach, lorsque l’on reçoit des jeunes et qu’on leur demande de parler d’eux et de leurs motivations, les différences de maturité, d’assurance, de réflexion… sont importantes.

 

C’est vrai que les recruteurs sont réputés pour chercher le mouton à 5 pattes : jeune, diplômé mais avec de l’expérience (et dans le domaine concerné s’il vous plaît !). Alors, quand, même en cherchant bien, on voit que notre mouton n’a que 4 pattes, on panique… A tord, car les moutons à 5 pattes n’existent pas et les recruteurs le savent bien… En fait, ce n’est même pas toujours un mouton qu’ils recherchent mais selon le cas, un cheval de course, un loup destiné à devenir chef de meute, un chat habile et autonome, un chien fidèle et dévoué, un cygne majestueux… Jeune débutant sur le marché de l’emploi, vous devez alors vous poser deux questions incontournables :

  • Ce rôle est-il fait pour moi ? (Suis-je dans le bon casting ?)

  • Si je sais que je suis fait pour ce rôle, comment faire pour convaincre le directeur de casting ?

 

Comment s’y prendre concrètement…

 

Les profiles et situations sont variés mais ce qui est important c’est qu’avec un peu de travail et d’organisation, un jeune, tout comme un professionnel plus chevronné, peut bâtir un projet qui le motive et construire son identité professionnelle en toute cohérence.

 

Rester en harmonie avec ses aspirations et ses valeurs !

Ce n’est pas parce qu’on entend partout « c’est la crise, c’est déjà bien d’avoir un travail » qu’on n’a pas le droit de rêver… Au contraire… Un recruteur sera plus réceptif face à un jeune plein d’enthousiasme et d’énergie, avec des étoiles plein la tête, sous réserve, bien sûr que ce côté rêveur soit accompagné d’un solide argumentaire. La jeunesse, on l’oublie souvent dans le cadre professionnel, est aussi un atout. Encore faut-il savoir le mettre en avant. Et pour ce, il est tellement plus facile de convaincre quand on parle de ce qu’on aime… Un vendeur qui essaie de vendre un produit auquel il ne croit pas ne fait pas illusion longtemps !

 

Travailler son identité professionnelle de A à Z

Cela va bien au delà de « refaire son CV » ou « rédiger une lettre de motivation ». C’est un travail en profondeur qui va amener le jeune à se connaître, capitaliser sur ses réussites et ses talents pour se projeter dans son projet professionnel. Un accélérateur de maturité.

Un jeune homme en terminale que j’ai croisé récemment  a avoué après une journée de coaching qu’il avait été champion de France de ski l’année dernière alors que dans la rubrique loisirs de son CV, il avait juste mentionné : « Ski »… Ceci est un exemple flagrant qui s’ajoute à une longue liste d’expériences sous-estimées, d’oublis plus ou moins conscients, de talents cachés, de compétences ignorées… Pour être convaincant, il est impératif que le jeune prenne conscience de ses forces, de ses réalisations, de ses compétences, surtout qu’ils sont souvent transférables de la sphère privée à la sphère professionnelle. Grâce à un développement personnel en profondeur, un ado ou jeune adulte va améliorer non seulement sa connaissance de soi, mais aussi sa confiance en lui et son assurance.

 

Affiner sa stratégie de recherche  et de communication

C’est la cerise sur le gâteau, une fois que tout le reste a été fait. Ce n’est pas la partie la plus compliquée, sous réserve de s’y atteler avec organisation, rigueur et persévérance… Recenser les canaux d’annonces des offres, préparer des réponses individualisées et adaptées, tenir un tableau de suivi, relancer…

 

Le parcours peut être long et fastidieux mais il permet aussi, notamment lorsqu’on est jeune, d’affiner son projet, de se remettre en question et de grandir. Une entreprise n’embauche pas un « jeune », elle embauche un « collaborateur » qu’elle projette dans l’avenir. Elle recherche un adulte (ou un adulte en devenir) et c’est donc en adulte que vous devez vous positionner. C’est le moment ou jamais de vous émanciper !

 

Pour plus d'informations sur le coaching scolaire et le coaching d'orientation, n'hésitez pas à naviguer sur le site.

 

Stéphanie Milcent, Step-Up Coaching

Coaching en transition professionnelle et coaching des jeunes

stephanie.milcent@stepupcoaching.net

Please reload

Featured Posts

Etre une femme et retrouver un emploi après un congé parental, en 3 étapes

October 13, 2014

1/2
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square